Quelle est la différence entre un fruit et un légume ?

Fruits et légumes

Les différences et ressemblance entre un fruit et un légume !

Certaines personnes disent qu’une tomate ou un avocat est un fruit et non un légume mais ils savent rarement pourquoi. Alors, qu’en pensez ? 

Le fruit est l’organe comestible des plantes à fleurs, qui contient les graines et succède à la fleur. Le légume est la partie d’une plante potagère qui se consomme. 

Cela peut être le fruit, la graine, la fleur, la tige, le bulbe, la feuille, le tubercule, le germe ou la racine de la plante. C’est pourquoi nous pouvons dire que tous les fruits sont des légumes mais que tous les légumes comme la tomate et l’avocat ne sont pas des fruits.

Un fruit, c’est une fructification qui en principe porte des graines. Un légume c’est une plante dont certaines parties sont comestibles. Tout cela n’a rien à voir avec l’usage du plat dessert ou le sucré salé. Les bananes sont des fruits mais elles sont cueillies avant maturité. C’est donc pour cela qu’il n’y a pas de graine.

Ainsi, l’aubergine, le concombre et le haricot sont considérés comme des fruits mais par exemple, la rhubarbe et la canne à sucre sont des légumes.

Fruits et légumes d’un cuisinier comparés d’un botaniste !

Fruits et légumes du cuisinier

Cuisinier

Pour le cuisinier, la différence entre un fruits et un légumes se fait assez simplement. Un fruit est plutôt sucré et arrive sur généralement au moment du dessert. Un légume est plutôt salé et accompagne souvent un plat de viande ou de poisson.

De manière un peu plus précise, le fruit est l’organe comestible des plantes à fleurs. Alors que le légume est la partie consommable d’une plante potagère. Il peut s’agir de graines, de lentilles, de feuilles, d’épinard. Mais aussi de racines ou de tubercule, de tiges ou de pousses, de bulbes etc.

Fruits et légumes du botaniste

Botaniste

Pour le botaniste, il voit sa de manière plus précise. Le fruit, provient directement du pistil des fleurs des plantes. Il résulte du développement de l’ovaire de la fleur et contient les graines ou les noyaux. 

Le légume, quant à lui, n’est autre qu’un fruit bien particulier; la gousse des légumineuses. Cette famille de végétaux inclut les haricots ou encore les fèves. Pour rapprocher ces deux intérêt de vue, on parle souvent de légumes-fruits, de légumes-tiges ou encore de légumes-feuilles.

Quels sont les légumes qui sont aussi des fruits ?

Comme étant dit, un légume est une plante dont on mange certaines parties :

Fruits (concombre, aubergine, courgette, tomate)

Fleurs (artichaut, chou-fleur, brocoli)
Feuilles (chou, épinard, salade, endive)
Bulbe (oignon, échalote, ail)
Tubercules (topinambour, pomme de terre)
Graines (haricot, petit pois, maïs, fève, lentille)
Racine (radis, carotte, céleri-rave, betterave)
Tiges (asperge, céleri, fenouil)

Un fruit est ce qui résulte de la transformation d’une fleur après sa fécondation. Il contient les graines qui vont permettre à la plante de se reproduire :

Noyau (prune, pêche, cerise, abricot)
Pépin (pomme, poire, raisin, coing)
Baies et fruits rouges (myrtille, groseille, cassis)
Agrumes (citron, pamplemousse, orange, clémentine)
Coque (noix, amande, châtaigne, noisette)
Exotiques (litchi, ananas, mangue, papaye)

Comment laver les fruits et légumes ?

Laver un légume

On retrouve pas mal de résidus de pesticides dans ces légumes notamment : les choux-fleurs, pommes de terre, poireaux, petit-pois, poivrons, céleris, concombres et épinards. 

Tout comme les fruits notamment : les fraises, les cerises, les pommes, le raisin, les tomates, pêches et nectarines.

Étant les aliments les plus facilement contaminables, il y a certaines mesure à prendre. En appliquant nos 6 astuces pour nettoyer vos fruits et légumes facilement, vous pourrez considérablement réduire le taux de pesticides d’environ 70%.

6 astuces pour nettoyer vos fruits et légumes efficacement !

1 – Éplucher les aliments

Éplucher vos fruit et légumes peut paraître évident mais cet épluchage fera perdre de nombreuses vitamines présentes dans la peau. En l’enlevant, on risque de lui retirer jusqu’à 25% de ses micronutriments. Quoi qu’il en soit si vous devez éplucher un fruit et/ou un légume, utilisez plutôt un économe plutôt qu’un couteau pour pouvoir économiser un maximum de nutriment.

2 – Eau froide ou eau chaude

Passer un légume ou un fruit sous l’eau ne suffit pas. De plus l’eau froide ne dilue pas les pesticides. Pour se débarrasser des pesticides, il faudrait le laisser tremper pendant au moins vingt minutes dans de l’eau tiède et ensuite le rincer. Il faut également constater que certains fruits risquent de se gâter après un trempage intempestif.

3 – Eau tiède et bicarbonate

Il semble que cette méthode soit recommandée par beaucoup. Dans l’évier, trempez fruits ou légumes dans de l’eau froide en y ajoutant quelques pincées de bicarbonate de soude. Rincez-les sous l’eau du robinet et essuyez à l’aide d’un torchon propre.

4 – Eau tiède et citron

Vaporisez les fruits fragiles comme les fraises, les framboises, myrtilles avec une solution composée du jus d’un citron pressé pour accompagnée d’eau tiède. Puis laissez-les sécher à l’air libre.

6 – Eau tiède salée

Pour éliminer les pesticides, trempez fruits et légumes dans de l’eau salée avec 3 cuillerées à soupe de sel. Rincez à l’eau courante et essuyez.

7 – Vinaigre blanc ou vinaigre de pomme

Faites tremper vos fruits et légumes dans de l’eau tiède avec du vinaigre blanc ou de cidre. Mettez-y une tasse de café de vinaigre. L’odeur du vinaigre peut être désagréable alors, rincez fruits et légumes sous un filet d’eau puis nettoyé rigoureusement.

Quels sont les aliments les plus riches en vitamine d ?

Aliments frais

La vitamine D est essentielle pour la santé des os et des dents. Elle participe également au bon fonctionnement du système immunitaire et aurait un rôle protecteur contre certaines infections.

La vitamine D provient essentiellement du soleil (80%), mais aussi de l’alimentation (20%). En saison d’automne-hiver, notre exposition au soleil est insuffisante pour combler nos besoins en vitamine D. D’où l’importance d’avoir une alimentation la plus riche en terme de vitamine D. Découvrez les aliments les plus riches en vitamine D !

Top 12 des aliments les plus riches en vitamine D !

1 – Les sardines

Sardine

Elles contiennent environ 12 mg de vitamine D pour 100 g. Les sardines grillées ou à l’huile sont les plus importantes pour un apport important en vitamine D.

2 – Le saumon et la truite

Saumon

Ces deux poissons gras contiennent en moyenne 10 mg de vitamine D pour 100 g. Pour conserver le maximum de teneur en vitamine D, préférez la cuisson à la vapeur pour le saumon et au four pour la truite.

3 – Le thon

Thon

Sa teneur en vitamine D est d’environ 7 mg pour 100 g. Le thon cru en est tout aussi riche.

4 – L’huile de foie de morue

Huile de foie de morue

250 mg de vitamine D pour 100 g. L’huile de foie de morue est la plus riche. Si son goût particulier est dérangeant, il est possible de l’ingérer sous forme de gélules. De manière générale, toutes les huiles de poisson, ainsi que l’huile d’olive sont riches en vitamine D.

5 – Le hareng

Hareng

Ce poisson des mers est une excellente source en vitamine D . Entre 13-22 mg pour 100 g. Cette variation est due aux différents modes de préparation possibles. Pour une bonne conservation de la teneur en vitamine D, préférez le hareng fumé, grillé ou mariné.

6 – Les maquereaux

Maquereaux

Avec une teneur moyenne de 13 mg pour 100 g, les maquereaux constituent une source en vitamine D à ne pas négliger surtout étant frit.

7 – Le chocolat noir

Chocolat noir

Il contient environ 5 µg de vitamine D pour 100g. Pour une teneur optimale en vitamine D, choisissez un chocolat noir composé d’au moins 40% de cacao.

8 – Le lait

Lait

Essentiel pour son apport en calcium, le lait est également riche en vitamine D. Avec 3,70 mg pour un verre de 250 ml. Le lait de vache entier est le plus bénéfique.

9 – Les œufs

Œuf

La vitamine D est principalement concentrée dans le jaune d’œuf cru, 3,25 mg pour 100 g.

10 – Les champignons

Champignon

1,18 mg de vitamine D pour 100g. Les champignons de Paris cuits, permettent un apport non négligeable en vitamine D tout en faisant aussi le plein de minéraux et de vitamine B.

11 – Le tilapia

Tilapia

19 mg pour 100 g. Le tilapia est un poisson riche en acides gras essentiels oméga 3, en protéines et en vitamine D. En consommer une portion par semaine participe à prévenir l’hypertension artérielle et les problèmes cardiaques. Cela contribuerait également à renforcer le système immunitaire.

12 – Le beurre

Beurre

1.4 mg pour 100 g. Le beurre est une matière grasse d’origine laitière donc animale qui est certes très calorique “750 calories pour 100 g”, mais qui se révèle être une bonne une source d’énergie. Il fournit de la vitamine A essentielle pour la santé de la peau, la résistance aux infections et le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire, mais aussi de la vitamine D, bénéfique pour la santé des dents et des os. Toutefois, il vaut mieux en consommer modérément.

Quels sont les bienfaits de la vitamine D ?

La vitamine D possède une double origine, elle est apportée par l’alimentation “production exogène” et synthétisée par l’organisme “production endogène” au niveau de la peau sous l’action des rayons solaires ou ultraviolets. Mais comme l’exposition au soleil est bien souvent insuffisante, il est important que notre alimentation nous fournisse suffisamment de vitamine D.

Cette vitamine permet à l’organisme de mieux absorber certains minéraux comme le phosphore ou le calcium. Elle est donc essentielle à la santé des os et des dents. La vitamine D contribue d’ailleurs à protéger certaines personnes âgées contre l’ostéoporose. Elle participe également au bon fonctionnement du système immunitaire et pourrait ainsi protéger contre certaines infections.

Quels sont les effets d’une carence en vitamine D ?

D’après l’AMF, près de 80% de la population occidentale est déficiente en vitamine D. Plusieurs études scientifiques ont montré qu’une carence en vitamine D avait des effets visibles sur la santé tel qu’un risque accru de cancer (essentiellement le cancer du sein et le cancer colorectal), de dépression, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de complications pendant la grossesse ou encore de chutes chez les personnes âgées.

L’exposition modérée au soleil reste le meilleur moyen d’éviter les carences. Malheureusement, on n’en n’a pas toujours la possibilité. Il est donc possible de puiser la vitamine D dans l’alimentation.

Quels sont les fruits riches en vitamine d ?

Les fruits sont t-ils une alternative suffisante en vitamine D ?

Malheureusement, pour les personnes appréciant les fruits, la vitamine D n’est présente qu’en très faible quantité. Ainsi, les fruits frais ne constituent pas une source assez importante en terme de vitamine D, ainsi même pour les fruits secs.

De manière générale, les aliments d’origine végétale, tels que les fruits et les légumes frais, ne fournissent que très peu de vitamine D à l’organisme. Il est donc nécessaire de choisir d’autres aliments pour trouver de la vitamine D en quantité suffisante.

Les compléments alimentaires peuvent aussi vous aider à vous supplémenter en vitamine D en cas de carence. Mais les fruits contiennent suffisamment en vitamine C. La vitamine C est une vitamine hydrosoluble sensible à la chaleur et à la lumière. 

Elle joue un rôle très important dans le métabolisme de l’être humain. Chimiquement parlant, il s’agit de l’acide L-ascorbique. Un des stéréo isomères de l’acide ascorbique et de ses sels, les ascorbates. Voici tout de même, le top des fruits les plus riches en vitamine C.

Top 6 des fruits les plus riches en vitamine C !

1 – Cassis

Cassis

Bien acidulé, le cassis est considéré comme un “super aliment” car il concentre beaucoup de nutriments. 100 g de baies consommées pour 180 mg de vitamine C. 

La dose proprement conseillée de l’ANSES est de 110 mg par jour, mais dans le cadre la vitamine C, il n’est pas très grave de dépasser ce taux. Pour profiter pleinement des vitamines, il vaut mieux consommer ce fruit cru car cuit, il perd pas mal de ses nutriments.

2 – Orange

Orange

C’est le fruit le plus associé à la vitamine C. Pourtant l’orange n’est pas celui qui en contient le plus. Un fruit de 200 g en a approximativement 110 mg.

On la consomme le plus souvent sous forme de jus mais les nutritionnistes recommandent d’enlever la peau et de la manger pour profiter de ses fibres.

3 – Goyave

Goyave

Consommer 100 g de ce fruit très doux apporte plus de 200 mg d’acide ascorbique. C’est un fruit plutôt rare, mais transformé en jus il apporte une fraîcheur et une douceur sans égal. En plus la goyave est peu chargée en sucre mais à l’inverse très riche en fibres.

4 – Kiwi

Kiwi

Petit mais solide, le kiwi est réputé pour sa teneur en vitamine C. Un fruit de taille normal de 75 g en contiendra 70 mg. Soit la recommandation quotidienne de l’AFSSA. Iil suffit donc de manger un kiwi par jour. Attention à bien les choisir, car ils peuvent être souvent durs et mûrissent anormalement.

5 – Papaye

Papaye

En jus ou en salade de fruits, la papaye est un concentré de bienfaits. En matière de vitamine C, un fruit de 150 g en contient 93 mg. Bien que sucrée, elle est pauvre en calories et riche en fibres. Associé à la papaïne, une enzyme digestive, elle contribue à faciliter la digestion.

6 – Litchi

Litchi

On en trouve maintenant facilement sur tous les marchés. Le litchi présente l’avantage de pouvoir se transporter et se déguster très facilement. Il est excellent pour l’organisme. Pour 100g de fruits, il contient 71 mg de vitamine C. Une portion de six fruits suffira pour les apports journaliers recommandés.

Quels sont les fruits et légumes riches en fibres ?

Le rôle principal des fibres, est de favoriser le transit. Un atout indispensable lorsqu’on est constipé. Leur consommation est aussi très intéressante lorsqu’on suit un régime car ces fibres jouent sur la satiété et sur le contrôle du poids.

Les fibres captent les mauvaises graisses et jouent même sur la glycémie en diminuant la sécrétion d’insuline. Elles participent aussi au maintien de la flore intestinale et ont même un rôle protecteur par rapport au cancer colorectal. 

Pour bénéficier des bienfaits des fibres, il est indispensable de boire beaucoup d’eau pour qu’elles puissent gonfler. Selon les recommandations, il est conseillé de consommer 30 g de fibres chaque jour.

Les fruits riches en fibres !

Pommes, cassis, fraise, goyaves, mûres, framboises, groseilles, pruneaux, prunes, abricots, noix de coco, amandes, noix, raisins secs, noisettes, cacahuètes, dattes et figues sont les principaux fruits riches en fibres.

Les légumes riches en fibres !

Haricots rouges, haricots blancs, lentilles, flageolets, petits pois, pois chiches, tomates, choux, navets, artichauts, salsifis, poireaux, fenouil, céleri, épinards et pommes de terre sont les principaux légumes riches en fibres.

Comment conserver les fruits et légumes coupés ?

Fruits et légumes coupés

Conserver ces fruits et légumes coupés !

Entreposer les fruits et légumes coupés à l’avance peut rehausser votre cuisine de façon importante et significative. Les légumes sont très faciles à conserver au réfrigérateur une fois coupés et beaucoup d’entre eux se congèlent aussi bien. 

La congélation peut vous aider à préserver l’abondance des saisons mais les fruits et légumes ne se rangent pas systématiquement dans le réfrigérateur. Certains supportent mal le froid et d’autres au contraire, se conservent très mal à la température ambiante.

Vous vous rendez dans votre cuisine et mauvaise surprise, certains de vos fruits et légumes placer dans votre corbeille sont déjà périmés. Il est parfois difficile de s’y retrouver sur la conservation des fruits et légumes.

Contrairement à d’autres produits alimentaires, comme le fromage ou la viande, aucune date de péremption n’est indiquée sur le produit. D’autant plus que certaines variétés se conservent mieux au réfrigérateur et d’autres à l’air libre. Chaque année, plusieurs millions de tonnes de nourriture comme les fruits et légumes sont jetées en France. 

Il arrive parfois d’éplucher et couper des fruits et légumes sans les consommer entièrement. Pour éviter qu’ils s’abîment ou de les jeter, voici quelques conseils qui vous permettront de les conserver plus longtemps sans gâchis.

Blanchir ces légumes ?

Eau bouillante de légume

Le blanchiment sa consiste à quoi ? Blanchir, c’est les plonger dans l’eau bouillante pendant une très courte période de 30 secondes à 5 minutes. 

Une fois refroidies, les mettre dans un essuie-tout pour les sécher et égoutter l’excès d’humidité. Puis, il faut les placer immédiatement dans un film, sac ou récipient pour congélation.

5 astuces pour conserver des fruits et légumes coupés !

1 – Sac de conservation

S’il vous reste des quartiers d’orange, de clémentine ou la moitié d’une mangue. Placez-les au réfrigérateur, dans un sac de conservation hermétique afin d’éviter les fruits de noircir.

2 – Film alimentaire

De nombreux fruits et légumes, comme les  pommes, les bananes, les pamplemousses, les ananas, les kiwis, les melons ou les poires peuvent se conserver au réfrigérateur en les recouvrant d’un cellophane. Cela permet d’éviter l’oxydation qui rend le fruit trop mûre ou trop brun. Vous pourrez alors les consommer environ 24h supplémentaires.

3 – Tupperware hermétique

Les abricots et les pêches restantes se conservent très bien dans un récipient hermétique comme les tupperware, placé au réfrigérateur. 

4 – Jus de citron

Cette astuce s’applique particulièrement aux avocats qui ont tendance à noircir rapidement. Une fois exposés à l’air libre, après l’avoir arrosé d’un citron, recouvrez-le d’un film alimentaire en veillant à ne pas laisser apparaître de bulles d’air. 

5 – Tomate

On cuisine souvent des tomates. S’il vous en reste une ou plusieurs à moitié coupée, placez la partie coupée vers le bas, sur une serviette en papier. Le tout dans un récipient placé au frigo.

Comment cuisiner les fruits et légumes crus ?

Fruits et légumes crus

Cuisiner les fruits et légumes crus !

La façon la plus simple et rapide de s’alimenter de fruits et de légumes frais au repas de tous les jours est de les manger crus, en intégrant une touche de crudité.

Ceci est beaucoup mieux en été qu’en hiver car l’offre en produits crus est plus importante. (tomate, concombre, courgette, poivron, etc., et tous les autres fruits). De plus, lorsqu’il fait chaud, notre goût est plus naturellement tourné vers la crudité.

Pour une cuisson traditionnelle, choisissez vos fruits et légumes en fonction du temps dont vous disposez. Par exemple, les courgettes cuisent plus rapidement que les carottes et les navets.


Le mixeur plongeant est un appareil pratique à adopter. Très facile utiliser, à laver et à ranger, il est sera utile pour cuisiner vos aliments crus. On l’utilise directement dans un récipient de cuisson. Il y a aussi le blender chauffant, qui permet de cuire et mixer en même temps.

Il suffit de déposer les fruits ou légumes crus dans la cuve. D’ajouter la quantité d’eau indiquée, d’assaisonner et de laissez tourner la machine. En fin de cuisson. Vous pouvez ajoutez une pointe de crème fraîche pour les légumes ou du sucre ou miel pour les fruits ! Cela donne une texture et saveur agréable à la mixture.

Presque tous les fruits et légumes sont consommables crus mais pas tous comme : la rhubarbe, l’asperge blanche, l’aubergine, le potiron, les haricots verts, le poireau, l’artichaut Camus ou encore le coing.

Préparer les fruits et légumes pour gagner du temps au quotidien !


La mise en place. Parmi les diverses tâches de préparation des plats, l’épluchage et le découpage des fruits et légumes permettent un gain de temps phénoménal lors de la réalisation des diverses plats de la semaine.


Après les courses, lorsque vous disposez d’un peu de temps, vous pouvez préparez quelques légumes pour la semaine. Cela peut sembler au début un peu fastidieux mais au fil, c’est un véritable gain de temps et d’énergie au quotidien.


Ainsi, fruits et légumes peuvent être lavés et épluché puis être placé au frais dans une boîte hermétique ou sac de conservation alimentaire pendant une durée maximum de 5 jours de conservation.

3 manières sympathique pour déguster ces fruits et légumes !

Crus

Bon pour la santé, les fruits et légumes crus apportent deux à trois fois plus de vitamine C que les aliments cuits et gardent en plus leurs micronutriments. L’alliage des fruits aux légumes se marie bien lors d’apéro ou aux salades composées.

Vapeur

Sans gras, une cuisson à la vapeur rapide et douce préservant les sels minéraux et les vitamines. La vapeur, c’est minceur mais, préférez une cuisson al dente qui fond sous la dent, et ne mélangez pas les légumes. À chaque aliment à chacun son temps de cuisson.

Four

Les quiches, les gratins et les papillotes sont autant de manières de cuire les aliments au four. Mais malheureusement pour nous, la vitamine C est totalement éliminée lors de la cuisson. Mais heureusement pour nous, le four préserve quand même tous les minéraux comme le calcium, magnésium, potassium, sodium, fer, essentiels pour nos cellules et nos tissus.

Quels aliments contre la constipation ?

Compléments alimentaire

Les aliments anti-constipant !

La constipation est un trouble digestif fréquent. Elle touche en moyenne entre 15 et 35% de la population française. Lorsqu’elle n’est pas provoquée par une pathologie médicale, elle relève généralement de mauvaises habitudes alimentaires.

Pour venir à bout de ce désagrément, des aliments adaptés et un minimum d’activité physique suffisent souvent. Pas besoin pour autant de se ruer sur les laxatifs, irritants et inefficaces sur le long terme. Certains aliments ont en revanche des pouvoirs naturellement laxatifs et aident à améliorer le transit intestinale.

Les gestes à suivre !

Consommer d’avantage d’aliments contenant beaucoup de fibres, permet de lutter contre la constipation en augmentant le nombre de selles et en améliorant leur consistance. Il est conseillé d’augmenter progressivement jusqu’à 15 à 40 grammes de fibres par jour pour limiter le surplus de flatulences et de ballonnements.

Une bonne hydratation intestinal est indispensable pour favoriser le transit. Boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour le permet mais également les jus de fruits, les soupes et les tisanes. La consommation régulière d’eaux riches en minéraux et en magnésium, apporte un effet laxatif significatif sur la constipation.

Top 6 des meilleurs aliments contre la constipation !

Pruneau

Pruneau

Le pruneau un des fruits les plus laxatifs. Outre sa richesse en fibres, il contient du dihydroxyphénylisatine. C’est une substance qui stimule les contractions de l’intestin, ainsi que du sorbitol et des composés phénoliques qui ont un effet laxatif. Le pruneau se consomme également sous forme de jus ou de pulpe. Les figues et abricots sec, sont aussi de très bon laxatif.

Compote de pomme ou rhubarbe

Compote de pomme

Les fruits mûrs comme la pomme ou la poire contiennent de la pectine. C’est une fibre insoluble formant un gel visqueux qui ralentit l’absorption de certains nutriments. Ainsi, cela augmente le volume du bol fécal et améliore la consistance des selles, ce qui facilite leur élimination. Privilégiez la rhubarbe, qui contient de l’anthraquinone, une substance naturellement laxative.

Café

Café

Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas à cause de la caféine. Le café stimule la production de gastrine. C’est une hormone qui régule les mouvements de contraction du côlon distal et qui augmente la production d’acide gastrique. Ce qui accélère la vidange de l’estomac vers les intestins. Le café accroît aussi la synthèse de cholécystokinine, une seconde hormone qui facilite la digestion.

Jus de fruits et pamplemousse

Jus de fruit orange et pamplemousse

La constipation est souvent liée au dessèchement des selles. Lorsqu’elles restent trop longtemps dans le côlon, ce dernier réabsorbe l’eau, ce qui conduit à des selles dures et sèches difficiles à éliminer. Mais se contenter de boire plus n’est pas assez efficace car l’eau est évacuée dans les urines.

Les jus de fruits contiennent à la fois des fibres et de l’eau, ce qui permet à l’eau d’être suffisamment retenue dans les selles et de les réhydrater. Le jus de pamplemousse est le plus intéressant, car il contient de la naringinine, qui stimule les sécrétions du côlon.

Matières grasses

Huile et beurre

Huile, beurre et margarine ont un effet lubrifiant dans l’intestin, à condition de les consommer crues ou peu chauffées car à haute température, elles retardent la digestion. L’huile d’olive est aussi efficace car elle exerce une action cholagogue. C’est une stimulation de la sécrétion biliaire, ce qui émulsionne les graisses alimentaires.

Céréales complètes

Céréales complètes

Les céréales complètes comme le riz et les pâtes, contiennent l’essentiel des vitamines et des fibres insolubles. Non digérées, ces dernières gonflent en présence d’eau et augmentent le volume des selles. Elles stimulent également la contraction de l’intestin. Elles sont toutefois moins efficaces que les fibres insolubles contre la constipation.

Quels aliments pour bébé constipé ?

Bébé

Comment savoir si mon bébé est constipé ?


Il est rare que les nouveau-nés de moins de 3 mois soient constipés. Le trouble survient plus fréquemment entre 6 mois et 4 ans. Selon les enfants, le trouble du transit intestinal peut se manifester de différentes manières comme :

des selles moins fréquentes qu’à l’accoutumée, sèches et dures, volumineuses et douloureuses au moment de la défécation, ballonnements, douleurs abdominales, striées de sang à cause de fissures anales, inconfort gastrique.

Avec quels aliments prévenir la constipation ?


Les principales mesures de prévention contre la constipation intestinale sont d’ordre diététique. Une alimentation riche en fibres associée à une bonne hydratation constitue le meilleur renfort pour un transit intestinal optimal. Différents aliments comme :

pain complet, blé, avoines, céréales complètes..

légumineuses : haricots, pois, lentilles..

fruits : pruneaux, poires, framboises..
légumes : patates douces, brocolis, artichauts..

Quels sont les aliments constipant ?

A l’inverse, certains aliments ont un effet constipant. Il ne s’agit pas de les enlever à jamais de notre alimentation, car ils sont essentiels à notre santé et comporte certaines vertus, mais de les consommer avec modération lorsque l’on est constipé. Le riz, la carottes cuite, la banane, coing, pomme crue râpée, chocolat, cacao.

Combien de portions de fruits et légumes par jour ?

Numéro cinq

5 portions de fruits et légumes par jour, c’est possible ?

On nous dit souvent de manger 5 fruits et légumes par jour. Manger 5 fruits et légumes par jour, c’est la pour garder son corps en forme et pour protéger sa santé !

Une portion correspond à 80 g minimum de fruits ou de légumes. Afin de profiter au maximum de leurs variétés saisonnière. Une portion représente le volume d’un poing fermé ou la quantité pouvant être tenu à la main. Par exemple.

Pour les fruits : 1/2 pomme, 1/2 poire, 2 abricots, 1 banane

Pour les légumes : 1 carotte, 2 têtes de brocoli ou de chou-fleur, 1 tomate, 1/2 poireau

Les jus !

Jus

Les jus de fruits ou de légumes ne peuvent pas compter comme une portion. Il en est de même pour les boissons aromatisées, les sodas ou nectars qui apportent souvent beaucoup de sucre et peu en matière de fibres.

Même pressé, un jus ne peut remplacer de façon systématique des fruits et légumes entiers qui restent essentiels à la mastication, l’apport en fibres et l’effet de satiété.

Les confitures !

Confiture de figue

Si vous êtes adepte de confiture au petit déjeuner ou au goûter, elles sont composées de pulpe ou de purée de fruits, généralement de 35 g à 45 g de fruit pour 100 g de produit.

Elles sont aussi majoritairement composées de sucre à 55% au minimum. Il est donc conseillé de consommer de la confiture en quantité raisonnable et qu’elle ne compte pas pour une portion de fruit à ingurgiter chaque jour.

Comment appelle t-on un marchand de fruits et légumes ?

Primeur

Le marchand de fruits et légumes est dit “primeur”. C’est lui qui sélectionne ses produits auprès des grossistes et/ou producteurs locaux. Il est au contact direct avec la clientèle. Il adapte son offre, la conseille et lui apporte son savoir faire au rythme des saisons. Les fruits ou légumes sont dit “primeurs” lorsqu’ils sont récoltés en saison.

Pourquoi consommer des fruits et légumes de saison ?

Fruits et légumes de saison

Les fruits et légumes de saison sont meilleurs !

Il est important de privilégier les fruits et légumes de saison. Pour leur goût, leur nutriment ainsi que la réduction sur l’impact écologique. Les fruits et légumes de saison sont excellent pour une alimentation équilibrée. Étant riche en fibres et minéraux, ils sont bon pour la santé !

Les avantages

Les fruits et légumes de saisons mûrissent pleinement au soleil et sont récoltés à maturité. Ce qui favorise un goût plus savoureux et un apport riches en vitamines et minéraux. 

A l’inverse, les fruits et légumes hors saison sont cultivés sous serre avec de nombreux pesticides à l’intérieur. Ils sont cueillis avant leur maturité pour pouvoir être distribué vers d’autres pays rapidement.

Durant leur transport, les aliments peuvent être conservés en chambre froide pour altérer leur valeur nutritionnelle mais cette méthode est aussi néfaste pour la planète.

En consommant les aliments de saison. Le transport est réduit et donc la pollution et l’émission de gaz à effet de serre aussi. Les sols ne sont pas pollués par des produits chimiques pour combler le manque de soleil, de pluie ou de nutriments dans les terres. Il est donc aussi bénéfique pour nous que pour la planète.

La consommation saisonnal, c’est aussi une manière de se faire plaisir, mais aussi financièrement ! Manger de saison coûte moins cher car cela permet d’éviter les frais d’importation et de produits chimiques.

En allant directement sur le marché. Vous pourrez non seulement avoir des aliments de qualité, des prix réduits mais aussi les conseils des primeurs pour cuisiner de nouveaux produits frais tout au long des saisons !

Valeur nutritionnels

Chaque saison répond à un besoin du corps humain. En hiver, notre corps à besoin de plus de nutriments et de vitamines C comme (poireaux, choux, épinards) et des agrumes pleins de vitamine C (mandarines, pamplemousses, clémentines). En été, notre organisme dépense pas mal de calories et demande plus d’eau. Heureusement, tous les fruits et légumes de la saison en sont gorgés.

Antioxydants

Les aliments de saison sont plus riches en antioxydants . Les antioxydants sont des molécules qui protègent les cellules de notre corps des agressions qu’elles subissent tous les jours. Tel que la pollution, tabagisme, ultraviolet.., peuvent prévenir l’apparition de certaines maladies et de garder un corps jeune plus longtemps.

Les végétaux en produisent naturellement comme mécanisme de défense. Lorsqu’ils sont exposés au soleil et aux agressions externes et qu’ils doivent se défendre sans pesticide. Raison pour laquelle les fruits et légumes bio contiennent un peu plus d’antioxydants. La peau est très riche en antioxydants et autres vitamines et fibres.

Comment faire manger des fruits et légumes ?

Fruits et légumes coeur

Comment faire manger des fruits et légumes aux enfants ?

La consommation régulière de fruits et légumes est indispensable pour l’équilibre alimentaire et à une bonne santé d’un enfant. Au menu du jour, l’éducation au goût des aliments frais pour son enfant.

S’ils apprécient de bonne pomme de terre frite, en forme de smiley, ainsi que les bâtonnets de poisson ou de poulet garni de mayonnaise ou de ketchup, pas mal d’entre eux ont du mal avec certains fruits et légumes.

Selon une étude, les enfants préfèrent les fruits et légumes de saison, avec une préférence pour les fruits pour 90 %, plus que pour les légumes pour 70 %. Mais, 77 % d’entre eux racontent manger des légumes tous les jours, et 70 % pour les fruits.

Cette estimation résulte que la balance entre les fruits et les légumes se penche plus vers les légumes. Les fruits, pourtant plus appréciés par les enfants, sont pourtant moins souvent consommés que les légumes.

Pourtant, beaucoup ferait la tête en voyant une assiette rempli d’épinard ou de haricot. Mais alors ! Comment leur faire manger autant de fruits que de légumes ? Pour cela plusieurs astuces s’offrent à vous. De base leurs goûts penchent vers des saveurs plutôt sucrées et douces.

Ils aiment

Fruits : fraise, banane, pomme et fruits rouges, tomate
Légumes : carotte, haricots verts, petits pois, radis et concombre

Ils n’aiment pas

Les saveurs plus fortes ou plus acides comme les épinards, les choux, le pruneau, le pamplemousse etc.

Rendre les aliments joyeux

Légume smiley

Préparer des fruits et légumes en faisant des formes pour en faire un dessin joyeux dans une jolie assiette ou bol. Vous pouvez faire cuire des fruits comme les pommes, les poires et les pêches au four. C’est très bon mais sa peut perdre en nutriment.

Il est aussi mieux de couper les aliments frais en morceaux plutôt que de les servir entiers. Toute les techniques qui permette de rendre les fruits et légumes plus appétissants aux yeux des enfants.

Produits laitiers

Produit laitier

Mélangez les fruits avec du lait écrémé, ou du yogourt nature. Si votre enfant préfère boire les fruits au lieu de les croquer, préparez-lui un smoothie. Contrairement aux smoothies industriels à base de jus, vous pouvez préserver les fibres lorsque vous mélangez des fruits entiers. Une très bonne alternative pour ajouter toute sorte de fruits et de produits laitier.

Au lieu d’ajouter une cuillerée de sucre, mélangez des morceaux de bananes, de pêches, de fraises ou des fruits rouges et pareil pour les céréales, les pancakes et les crêpes. Pensez aux sirop de fruits mixé au lieu de sirop d’érable, de chocolat ou de sucre.

Comment couper une pastèque en triangle ?

Pastèque mûre

La pastèque est l’un des meilleurs fruits pour l’été. Elle est sucrée, très rafraîchissante et excellente pour la santé. Pour avoir une pastèque aussi fraîche que possible, choisissez en une bien mûre et découpez-la par vos soins.

Coupe pastèque triangulaire

Prenez une pastèque mûre, lavez la peau à l’eau  pour enlever la saleté, les microbes et les pesticides au maximum. 

Couper la pastèque en deux dans le sens de la largeur, du haut vers le bas.

Déposer sur une planche à découper les deux moitiés avec la peau vers le bas et la chair vers le haut et coupez-les en deux.

 Coupez un des quarts de pastèque en triangles de 2 cm d’épaisseur. Répétez le processus pour découper le fruit entier.

Comment savoir si une pastèque est mûre ?

Pastèque triangle

Forme et couleur

Pour savoir si une pastèque est mûre à vu d’œil et au touché, la peau doit être ferme, épaisse, lisse, une forme homogène et d’un beau vert. Lorsque la pastèque brille, elle n’est sûrement pas assez mûre.

Une pastèque plutôt allongée sera plus riche en eau et donc rafraîchissante, alors qu’une pastèque ronde sera plus sucré.

Si vous prenez une pastèque en sachet déjà découpé en quartiers, choisissez en une avec une chair bien rouge avec des graines noires ou marron foncé et évitez les graines blanches.

Poids et son

Une pastèque entière doit peser entre 3 et 4 kg. Il faut qu’elle soit suffisamment lourde et ferme. Entre deux pastèques de taille égale, préférez toujours le fruit le plus lourd.

Tapotez la pastèque en mettant des petits coups avec les doigts sou le dos de la main. Le fruit est mur lorsqu’il a un son plein. Si la pastèque fait un bruit sourd ou profond, elle n’est encore mûr et n’aura pas beaucoup de goût.

Tâche jaune

La pastèque est mûre lorsqu’une tache jaune orangé est visible sur une partie. Elle correspond à l’endroit où le fruit a était en contact avec le sol lorsqu’elle mûrissait. Si la tache est blanche ou qu’il n’y en a aucune, la pastèque a donc été cueillie trop tôt.

Tige

Une dernière astuce pour vérifier que la pastèque est mûre est d’observer sa tige. Lorsque la tige est bien verte, cela signifie que la pastèque n’est pas encore bien mûre. Essayez d’avoir une tige plutôt sèche. Au goût, elle sera plus parfumé et sucré.

Pourquoi ne pas manger de pastèque le soir ?

Pastèque

En fait si ! La pastèque, on peut en manger le matin, comme le midi jusqu’au soir. Elle peut être consommé sans modération à tout moment de la journée, même dans le cadre d’un régime hypocalorique.

Une pastèque entière ne contient que 30 calories. Elle permet de s’hydrater et faire le plein de vitamines sans matière grasses. La teneur en arginine de la pastèque en fait un aliment brûleur de graisse naturel.

Cette substance oxyde aussi le glucose dû à l’ingestion de sucres rapides. Sa faible teneur en glucides la rend associable à un régime contre le diabète.

Elle est excellente pour la digestion et peut rassasier efficacement. Ses qualités diurétiques et détoxifiantes complètent les raisons du fait qu’elle ne fait pas grossir.

Comment couper une salade pour qu’elle repousse ?

Salade coupée

L’été est un temps idéal pour déguster des repas frais et légers. Les salades par exemple. Pour la plupart, on en consomme depuis des lustres, mais saviez-vous qu’il existait une meilleure façon de découper sa salade ? Ne soyez pas inquiet, cela ne prend que quelques secondes.

Effectivement, il est possible de faire repousser une salade à partir du trognon placé au sol. Un peu comme un bananier. La laitue repoussera aussi vite que lorsque vous l’avez planter à partir de la graine.

Tout d’abord, il faut savoir que les salades sont très souvent représentées par des laitues. Elles sont également de plusieurs types (laitue, frisée, roquette, mâche, batavia, romaine etc).

Un avantage de la salade est qu’au lieu de les enlever complètement de la terre, on peut laisser leurs racines sous terre en découpant juste les feuilles., De ce fait, elles repousseront encore. Couper-les 2 à 3 centimètres de hauteur au trognon portant les racines qui vont rester au sol car si vous coupez les feuilles trop longues, la plante pourrait mourir. 

Après avoir fait ceci, arroser-la pour permettre aux feuilles de repousser au fur et à mesure. Vous pouvez alors récolter deux à trois fois sur le même légume mais éviter de le faire plus de 3 fois pour éviter une mauvaise repousse.

Comment ne pas gâcher de salade ?

Salade en terre

Couper d’abord la base d’une salade est un mauvais choix. Cette façon de faire procéder gâche une grande partie de la laitue. Mais heureusement, il y a une astuce plus efficace et pratique, pour gaspiller beaucoup moins de salade. 

Déposer la laitue à l’envers sur une planche à découper de votre plan de travail. Appuyez ensuite d’un coup sec sur le tronc de la salade pour l’expulser vers le centre. Vous pouvez ensuite soit détacher les feuilles une par une, sans en gâcher, soit utiliser un bol coupe salade pour en faire une salade composée. 

Les salades sont composées en grande partie d’eau. Selon les variétés, elles apportent également de nombreuses vitamines C, la feuille de chêne de vitamine A et la roquette de vitamine K. Un bon mélange extrêmement bénéfique pour la santé et de son bien-être !

Pourquoi la banane fait mûrir les autres fruits ?

Banane entre fruits

Il est souvent difficile d’estimer si les fruits qui s’offrent à nous seront assez mûrs. Si vos fruits ne le sont toujours pas, ne vous inquiétez pas. La banane contient de l’éthylène, c’est lui qui fait mûrir les fruits.

L’éthylène est un gaz incolore qui stimule la maturation des fruits “climactériques”. C’est à la suite d’une réaction chimique “cycle de Yang” que le processus de mûrissement fait prendre forme.

Comme l’avocat, la banane est un fruit climactérique. C’est à dire qu’elle continue de mûrir après la récolte, en produisant une hormone végétale nommée gaz éthylène.

Comment faire mûrir les bananes plus vite ?

Banane immature à mûre

Pour faire mûrir une banane plus rapidement, il suffit de la déposer avec d’autres fruits dans un sac hermétique ou une corbeille à fruit. La quantité d’éthylène va alors augmenter, faisant mûrir plus rapidement vos fruits. Attention cependant à garder les bananes loin des légumes car l’éthylène à tendance à accélérer leur détérioration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *